Les banyas russes

Publié par Marie-Ève

J’allais à New York pour le travail et j’ai voulu profiter du voyage pour aller découvrir les spas nordiques de la grosse pomme. Je sais que les bains nordiques sont un concept québécois, mais je voulais trouver quelque chose de similaire, question de connaître comment les Américains profitaient du chaud-froid. J’ai donc fait quelques recherches sur Google et c’est en tapant “steam room new york” que j’ai découvert quelque chose de très surprenant. Le premier résultat était : Russian Baths.

Je n’avais encore jamais entendu parler des bains russes. Cliquer sur ce lien m’a ouverte à une toute nouvelle culture du bain dans un pays qu’on ne connaît déjà pas beaucoup. Sur russian-bath.com j’ai trouvé pas un, mais une panoplie de bains russes! J’ai aussi découvert que New York est en fait la ville qui possède le plus de bains russes en Amérique. J’avais donc très hâte de passer une soirée dans l’un d’entre eux!

 

C’est quoi?

Les bains russes sont comme un entre deux entre un sauna sec et un bain de vapeur. Ils ont plus d’humidité que le premier et moins que le deuxième. Les russes pensent en fait que les saunas finlandais sont trop secs et assèchent la gorge et la peau et que les bains turcs ont trop d’humidité (et que les parcelles d’eau sont trop grosses) pour que ce soit vraiment sain. Ils ont donc créé leur propre style de bains qui est un parfait entre-deux. Une moyenne de 60% d’humidité pour environ 80°C/180°F. Ils font aussi extrêmement attention à la qualité de la vapeur. En aspergeant d’eau des roches chauffées à une température extrême, cela crée une vapeur fine faite de minuscules particules d’eau, donnant un environnement agréable où il est facile de respirer.

Le principe général est similaire aux bains nordiques. On va dans le chaud une bonne dizaine de minutes et on plonge ensuite dans le bain froid. On y trouve donc sensiblement les mêmes bénéfices. Les seules choses qui diffèrent sont le look & feel des salles elles-mêmes, le fait que le monde porte de drôles de chapeaux pour protéger leur tête de la chaleur et le traditionnel Venik Platza pratiqué pendant une séance. Un Venik Platza est un “massage” au venik. En d’autres mots : se faire fouetter vigoureusement par un “gros plumeau” fait de feuilles de bouleau et/ou de chêne.

Le venik joue un rôle important dans le rituel des bains russes. Se faire fouetter par ces feuilles améliore la circulation, nettoie la peau et leur huile essentielle naturelle améliore le métabolisme et prévient le vieillissement prématuré de la peau. Je n’ai pas pu tester, car c’est quand même 40$ de plus, mais la prochaine fois, je tente de me dealer un 5 minutes pour avoir un aperçu!

 

Au banya à New York

        

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les banyas, je vous raconte mon expérience à New York. J’ai choisi le Mermaid Spa, à Brooklyn. C’était le plus loin, mais j’ai lu beaucoup de reviews et de commentaires sur les autres et je sentais que c’était celui qui était le mieux, le plus propre et le moins dépaysant. Bon, je me trompais sur le dernier point, mais au moins, c’était très propre! Lorsque je suis arrivée au Sea Gate, la porte de la communauté Russe de Brooklyn, j’ai tout de suite su que j’étais à la bonne place. Quelques mètres plus loin se trouvait le Mermaid Spa. À l’accueil, après avoir payé les 35$ du coût d’entrée, on nous a remis une clé pour barrer nos effets personnels dans des petites cases derrière le comptoir. Cette même clé permettait de barrer nos autres effets moins personnels dans des casiers dans les vestiaires. Les sandales sont incluses, mais j’ai pris les miennes. Les serviettes sont aussi incluses et à volonté et ça, j’en ai profité! En tout temps, de nouvelles serviettes chaudes étaient à notre disposition. C’était génial! Je comprends pas pourquoi on ne fait pas ça au Québec.

L’expérience est dépaysante parce qu’on se retrouve littéralement entouré de Russes. Tout le monde se parle en russe et tout le monde est habitué d’être là, ce qui fait qu’on se sent un peu “nowhere”. Je ne vous conseille pas d’aller dans un spa russe si vous n’avez jamais fait l’expérience d’un bain nordique, car vous allez avoir du mal à avoir des explications sur le procédé… Oui, si on demande aux gens comment ça marche, ils vont vous le dire (du peu de mots anglais qu’ils connaissent), mais encore, il faut poser les bonnes questions, car ils ne vous diront rien dès le départ. Comme j’avais l’habitude des saunas, des bains de vapeur, de la chaleur, du choc thermique et des sensations que je recherchais en général, ce fut pour moi assez facile de m’adapter au lieu. La découverte se faisait surtout au niveau des degrés de chaleur et d’humidité des bains russes et des traditions du massage.

 

Les installations

3 bains russes – 1 bain de vapeur – 2 bains froids – 1 salle froide – 1 spa chaud – 1 restaurant – 1 espace extérieur pour fumer – Une terrasse extérieure (le même espace pour fumer??? je n’y suis pas allée, il pleuvait) – 2 salles de massage (où le monde en ressortait rouge vif!)

Au Mermaid Spa, il y a 3 bains russes et tous les trois ont une odeur extraordinaire de bois. Ça sent vraiment bon!! Le premier s’appelle Russian Bath, le deuxième Russian Banya et le troisième Wet Russian Banya. Ça va du plus sec au plus humide. Le plus sec est déjà pas mal humide et le plus humide l’est beaucoup, mais quand même moins qu’un bain de vapeur. C’est difficile à décrire, mais une fois dedans, on le sent! Visuellement, ils se ressemblent beaucoup : les trois sont faits en bois, des planches de bois vieilli. Enfin, rien qui ressemble à un sauna finlandais avec des petites planches de bois pâle non usées et des petites lumières à travers. Ce n’était pas aussi chic. C’était plutôt rustique tout en étant très clean.

Le premier (le bath) avait, dès qu’on entrait, une très grande surface de 2-3m carré, à la hauteur du torse, remplie de pierres chaudes où on pouvait jeter de l’eau. Il faisait une espèce de bruit de volcan continuel, mais malgré le bruit, il était très agréable.

Le deuxième (le banya) était trèèèès chaud et bien humide. J’ai jamais autant sué dans un sauna. Le corps nous perle à grandeur, c’est fantastique! Le banya semblait être la salle principale où on pratiquait le platza, car de un, j’ai vu du monde se faire “fouetter” de la petite fenêtre depuis l’extérieur et de deux, il y avait plein de feuilles partout dans le sauna plus tard quand j’y suis entrée. Dans cette salle, il y a un genre de four dans un mur de pierre, avec une porte de métal. À l’intérieur, paraît qu’il y a des roches brûlantes sur lesquelles on asperge de l’eau. En tout cas, fallait pas toucher à ce mur là!!!

Le troisième, le plus humide, j’y suis entrée qu’une ou deux minutes, car je me dirigeais au vestiaire pour me changer à la toute fin de la soirée. J’y suis entrée avec mes lunettes et POUF! je ne voyais plus rien. On ne voit pas l’humidité, mais je vous jure que mes lunettes l’ont vu! Oui, c’était extrêmement humide, mais il n’y a pas de brume ou de nuages de vapeur ici.. juste des pierres sur les parois des murs et un four avec une porte en métal dans lequel on a sûrement aspergé plus d’eau que je ne puisse l’imaginer… J’aurais voulu y rester plus longtemps, mais je devais partir. Je crois que c’est le meilleur des trois, la chaleur n’est pas étouffante et l’humidité est intéressante. Il faudra que j’y retourne!

Le bain de vapeur ne sentait pas l’eucalyptus comme ceux qu’on a l’habitude de fréquenter. Ils disent sur leur site qu’il y en a, mais peut-être pas ce jour là? Cette soirée là, je retrouvais plutôt des filles qui se faisaient masser au savon, par des gars qui sortaient régulièrement plonger une serviette dans le bain glacé pour ensuite se la mettre sur la tête afin de continuer le massage confortablement. Le bain de vapeur a 2 étages, les bancs sont disposés en U et il possède une douche. Ici, on peut parler et on peut aussi se mettre de la crème sur le visage (!). Ça semblait être une coutume chez les filles russes. On pourrait donc très bien se gommer à la marocaine. Ce serait seulement un drôle de mélange de cultures! Le seul point négatif du bain de vapeur, c’est la vapeur qui était plutôt irrégulière. L’air humide était parfois un peu trop frais, parfois beaucoup trop chaud. Ce n’était pas brûlant, mais sûrement trop chaud pour plusieurs. Je pouvais en prendre, alors j’y suis restée assez longtemps. Il était quand même agréable malgré tout et l’odeur n’était pas mauvaise, peut-être grâce aux crèmes et savons?

Les deux petits bains froids étaient adjacents l’un l’autre et situés en face du Russian Bath et du Steam Room. Ils faisaient 4 pieds de profond et étaient rafraîchis par des vrais cubes de glace, rejetés par un distributeur dans le mur à toutes les… 30 minutes? Ça semblait glacial à voir les cubes plonger dans le bain froid, mais pour vrai, c’était super. Une bonne température. Le hic, c’était d’y ressortir et d’être au chaud. Je suis habituée de ressortir et d’être dehors à -10° l’hiver. C’est sûrement pour cette raison qu’il existe ici une salle froide!?

Passé la petite porte de 4 pieds, on se retrouve dans un véritable congélateur avec 6 chaises en bois et des murs de glace. Il doit faire ici -5° ou peut-être moins? J’en ai aucune idée, mais c’est une température parfaite après un bain froid! C’est bien pensé! On veut ça au Québec l’été!!!

À l’intérieur, près du restaurant/grande aire de repos, bien en évidence, il y a un relativement grand spa chaud rond avec des jets. Je ne m’y suis pas trempée, car je voulais profiter des bains russes, mais il semblait tout de même agréable. Seulement, après, comme il est à l’intérieur, direction salle froide!

Le restaurant est en même temps une grande aire de repos. On y retrouve une télé accrochée en haut d’un mur et une bonne vingtaine de tables x 4 chaises où on peut aller se reposer entre deux cycles. J’y laissais ma serviette et mes lunettes, d’autres y laissaient de grands plateaux de fruits qu’ils apportaient de chez eux. Oui, on peut venir avec notre lunch et notre thé! Enfin, c’est ce que les Russes font. D’ailleurs, le thé est d’usage dans un spa russe. On dit que les breuvages froids ralenti le processus de transpiration; c’est mieux de boire du thé chaud. C’est bon à savoir! Si vous n’avez pas de lunch, le resto sert des spécialités russes (borchtch, salade de betteraves, foie sous toutes ses formes, boeuf Stroganoff, poisson). En passant, ce n’est pas qu’au Mermaid qu’on trouve ça, tous les spas russes de NY ont leur resto. La plupart servent aussi de la bière russe et de la vodka! Mais bon, ils n’encouragent pas le mélange alcool et banya, alors je ne comprends pas pourquoi ils en servent…? Ici, on prend votre numéro de casier et vous payez à la sortie. Pas besoin de traîner d’argent à l’intérieur (votre argent est supposé être embarré à l’entrée de toute manière).

 

Pour terminer, si vous avez la chance d’aller essayer un banya russe à New York, je crois que le Mermaid Spa est un excellent endroit pour une première expérience. C’est loin de Manhattan, mais ça vaut le déplacement. N’apportez que votre maillot et de l’eau (ou mieux, du thé!) ainsi que vos sandales si vous voulez porter les vôtres; le reste est fourni. Si vous croisez une épicerie sur le chemin, apportez des fruits, des noix ou des barres pour faire le plein d’énergie entre les cycles, vous ne vous ferez pas regarder croche.

 

Pour plus d’infos sur le Mermaid Spa : http://mermaidspany.com

Pour plus d’infos sur les autres spas russes : http://russian-bath.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

À propos

Rachel et Marie-Ève partent à la découverte des spas nordiques du Québec et vous livrent les qualités et défauts de chacun.

Prenez ainsi connaissance des meilleurs lieux de détente près de chez vous et n'hésitez pas à partager vos impressions et coups de coeur sur les spas que vous visitez.

Classement des spas

Sur Facebook

Sur Twitter

- fan2 - auctions9